Frantisek TUMA – Stabat Mater

Stabat Mater dolorosa

juxta crucem lacrimosa

dum pendebat filius 

Cujus animan gementem,

contristatam ac dolentem

per transivit gladius 

O quam tristis et afflicta,   

fuit illa benedicta 

Mater unigeniti

Quae mœrebat et dolebat

et tremebat dum videbat 

nati pœnas in clyti 

Quis est homo qui non fleret

Christi Matrem si videret, 

in tanto supplicio  

Quis non posset contristari 

piam Matrem contemplari  

dolentem cum Filio

Pro peccatis suæ gentis

vidit Jesum in tormentis 

et flagellis subditum 

Vidit suum dulcem natum 

Morientem desolatum 

dum emisit spiritum 

Eja mater, fons amoris

me sentire vim doloris  

Fac ut tecum lugeam 

Fac ut ardeat cor meum

in amando Christum Deum  

Ut sibi complaceam  

Sancta Mater, istud agas

Crucifixi fue plagas

cordi meo valide  

Tui nati vulnerari,

Tam dignati pro me pati,

Poenas mecum divide  

Fac me vere tecum flere 

Crucifixo condolere 

Donec ego vixero

Juxta crucem tecum stare  

te libenter sociare

in planctu desidero 

Virgo virginum prœclara

mihi jam non sis amara  

fac me tecum plangere  

Fac ut partem Christi mortem 

passionis fac consortem  

et plagas recolere  

Fac me plagis vulnerari

Cruce hac inebriari

Oh amorem Filii 

Inflammatus et accensus

Per te,Virgo, sim defensus 

in die judicii

Fac me cruce custodiri 

Morte Christi prœmuniri

Confoveri gratia  

Quando corpus morietur 

Fac ut animae donetur 

paradisi gloria

La mère douloureuse se tenait debout

Au pied de la croix en larmes. 

Tandis qu’on y suspendait son Fils. 

Dont l’âme gémissante 

désolée et dolente

fut transpercée par le glaive

O Combien triste et déchirée

fut cette âme bénie

de la Mère du Fils unique 

Elle gémissait se désolait

et tremblait à la vue 

des angoisses de son Fils divin 

Quel homme n’aurait pleuré

en voyant la Mère du Christ

subissant un tel supplice. 

Qui aurait pu sans être consterné

contempler la Mère du Christ

gémissant avec son Fils ?

Pour les péchés de la race humaine

elle vit Jésus dans les tourments 

subissant la flagellation 

Elle vit son doux enfant 

dans la désolation 

à l’heure où il rendit l’esprit 

Mère source d’amour,

fais que je partage ta douleur

et tes pleurs 

Fais que mon cœur s’enflamme

pour l’amour du Christ-Dieu

afin que je lui complaise 

Sainte Mère, fais aussi 

que mon cœur s’unisse

aux souffrances du Crucifié 

A ton enfant meurtri

que je suis digne de m’unir

afin qu’il partage avec moi ses peines

Permets qu’avec toi je pleure

pour souffrir avec le Crucifié

et cela tant que je vivrai.

Permets qu’au pied de la Croix près de toi

 je m’associe à toi

au plus fort de ta douleur. 

Vierge entre toutes choisie

qu’à moi jamais douleur aussi amère 

ne me soient infligée près de toi. 

Fais que je porte en moi la mort du Christ

qu’associé à sa passion 

je revive ses souffrances

Fais que blessé de ses blessures 

je sois enivré de sa croix 

et du sang versé par ton Fils 

Pour que je ne brûle point des flammes éternelles

ô vierge protégé par toi,

 je sois au jour du jugement 

Christ lorsqu’il me faudra sortir de ce monde 

permets que conduit par ta mère j’accède

à la palme de la victoire 

Quand mon corps mourra

fais que soit donnée à mon âme

la gloire du Paradis.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
Pen
>